News

Suivez Laure et Fabiana

Direct Coffee – Un café pour booster.. l’économie éthiopienne locale !

septembre 1, 2016 / Laure

 

Longtemps, nous occidentaux avons pillé les ressources des riches terres du Sud, sous prétexte et arguments commerciaux d’apporter l’exotisme et la nouveauté à nos tables. Un exotisme à prix effarant tant chaque intermédiaire s’en met plein les poches pour qu’au final le premier de la chaîne, celui dont les mains sont souillées des terres qu’il brasse continuellement et le dos raidis par le dur labeur ne perçoive qu’une infime portion, parfois même insuffisante à nourrir et élever ses enfants dignement. Notre conscience collective a évolué et a inventé la responsabilité sociale pour noyer sa culpabilité. On reverse une infime part du profit à des œuvres humanitaires via des ONG pour panser les plaies béantes que l’on a ouvertes depuis des décennies. Mais le mal est toujours là tant notre économie fonctionne sur ce modèle unilatéral d’une demande qui soumet l’offre à ses propres règles. Un modèle de flux de revenus économiques transversaux est nécessaire pour rétablir l’équilibre des richesses. Générer des flux de revenus et les réinjecter dans des projets sociaux pour supporter des individus et les aider à créer leur propres flux de valeurs, c’est l’exemple « social business » du modèle Direct Coffee que Laure et Fabiana vous présentent ce mois-ci.

Lui c’est Michaël, il sort des bancs de St-Gall avec un master en économie, spécialisé en social business, et a travaillé plusieurs années sur des projets de santé et d’agriculture en Afrique. Elle c’est Marie, diplômée de l’uni de Zürich en économie, spécialisée en économie comportementale, où elle a appris à utiliser les essais contrôlés randomisés pour générer un maximum d’impact avec chaque CHF 1.- investi. Ils sont bardés de diplômes et la porte des banques, de la finance, des multinationales, des ONG leurs sont grandes ouvertes ! Mais leur  cœur  et leur esprit sont ouverts au monde, ils veulent faire de grandes choses ; des actions qui correspondent à leurs valeurs. Alors ils se mettent en quête d’un projet social dans lequel ils pourront mettre à profit leur bagage d’économie.

Leur démarche est nouvelle ; à l’opposé de celle d’une ONG qui allouerait un budget unique pour un projet social unique mais limité dans le temps et donc dans son impact, Marie et Michaël se mettent en quête d’identifier un produit à fort potentiel dans un pays en voie de développement et dont il y a un réel besoin dans nos pays mais pas de production possible. Jusque là, de l’économie bête « Offre et Demande ».  Mais ici, d’un revenu, on génère des flux de revenus durables que l’on réinvestit dans des projets sociaux dans la région productrice : un paquet vendu = un enfant soutenu

C’est en 2015, des grains de café d’Ethiopie que va germer l’idée de DIRECT COFFEE. La santé (vermifuges), l’éducation (lunettes) et l’assiduité scolaire (repas) sont les premiers chantiers sociaux auxquels DC s’attaque. En janvier 2016 Marie et Michaël rencontrent les producteurs et les partenaires  pour les projets sociaux (écoles), en avril ils trouvent les partenaires en Suisse (torréfacteurs et encapsuleurs) et en juin la vente en ligne a débuté en Suisse. Bientôt elle sera étendue à l’Allemagne, l’Autriche et la France. Le café est acheminé directement par container depuis le producteur, sans intermédiaire : DC sait ainsi exactement combien d’argent le producteur reçoit, combien d’argent la coopérative perçoit pour laver et transporter le café, et peut le communiquer de manière transparente sur son blog.

A la carte du shop en ligne, un café pure-origine de qualité en capsule biodégradable, moulu ou en grains selon les envies au même prix que la concurrence et livré chez le client dans des enveloppes pensées pour minimiser les déchets d’emballage. Le type d’abonnement flexible permet au client de ne plus se retrouver sans café le matin. Après avoir payé la matière première 40% plus cher que le tarif fair trade, investi une partie dans les projets locaux, leur marge est certes plus faible que les gros industriels, mais leur permet d’être rentable si le volume suit !

« Nous proposons aux familles des régions du café, des lunettes pour CHF 2.- pour les enfants qui en ont besoin. Comme ça, ils pourront lire au tableau noir sans avoir mal à la tête, être plus concentrés en classe, apprendre plus et donc être mieux armés pour la vie et peut-être un jour lires les chiffres de la bourse »,  affirme Michaël, un peu songeur ! Investir dans la santé et dans l’éducation, c’est d’abord aider, soigner et ensuite donner les clés d’accès à la connaissance et faire grandir le pays économiquement. Tel et le rêve et le défi que se sont fixés Marie et Michaël.

Aujourd’hui d’autres marques de café se targuent de leurs labels et affirment leur éco-responsabilité en estampant largement et visiblement packs et rayons… « Le seul contrôle par des organismes de certification ne suffit plus ; les consommateurs responsables veulent une information beaucoup plus complète » affirme Michaël. Il faut établir une réelle connexion entre le  consommateur et le producteur local, et partager en direct la réalité via les réseaux sociaux, grâce à des témoignages, des vidéos et des photos. Les entreprises doivent changer leur méthode de communication et ne plus se cacher derrière une marque, des slogans racoleurs et des labels. C’est ce que nous, chez Bang Bang nous défendons, une marque qui agit concrètement sur le terrain. C’est en ça uniquement qu’elle sera crédible et durable.

 

Un crowdfunding pour valoriser le café Ethiopien

Et des idées ils n’en manquent pas Marie et Michaël : Afin de mettre en valeur le café d’Ethiopie cultivé en écosystèmes naturels, Ils ont décidé de lancer un nouveau café froid : « le Cold Brew » ou une nouvelle façon révolutionnaire de boire son café, légèrement torréfié que l’on laisse infuser pendant 20H avec de l’eau froide avant d’être mis en bouteille. « C’est fruité, désaltérant, délicieux et ça fait ressortir les aromes complexes du café ; on se sent en forme mais d’une manière plus douce qu’un Espresso. Fidèle à notre philosophie, chaque bouteille vendue supporte un vermifuge pour un enfant. » Le Cold Brew est déjà un succès aux USA et au UK, Jamie Oliver en vante les bienfaits. Pour permettre le début de la production en Suisse, Marie et Michaël lancent une campagne de Crowdfunding dès le 1er septembre 2016 sur la plateforme wemakeit.com

Bang Bang est fière de soutenir cette initiative ! Vous aussi soutenez-la en cliquant sur le lien ci-dessous !

https://wemakeit.com/projects/cold-brew-a-la-suisse

« Joins-toi aux pionniers du Cold Brew en Suisse ! Commande un 6-pack de cold brew sur le lien ci-dessus : c’est délicieux et tu soutiens six traitements vermifuges pour des enfants dans la région du café »